Tout ce que l’on ne vous dit pas sur l’école

Tout ce que l'on ne vous dit pas sur l'école

En vérité, je pense que nous sommes beaucoup à penser que l’école est bonne, mais qu’elle pourrait devenir une meilleure version d’elle-même.  

Ce n'est pas moi à l'école
Et non ce n’est pas moi 😊 !

Avant toute chose, j’aimerais commencer par dire que j’ai été très content de ce que l’école m’a apporté.
Je tiens à le préciser, car vous allez me trouver très critique envers l’enseignement classique dans cet article.

Mais une critique ne sert à rien si elle n’est pas constructive et qu’elle n’apporte aucune solution.
Et des solutions, vous allez découvrir qu’il y en a et qu’elles sont même connues depuis des années !

Note aux lecteurs :
Pensez Liberté est avant tout l’occasion de vous faire découvrir de nouvelles choses afin d’ouvrir votre esprit pour vous aider à forger votre propre opinion.
Il ne sera jamais question d’imposer des idées comme une vérité absolue, mais comme une pensée relative.
De ce fait, ne pas être d’accord avec le contenu d’un article n’est pas le plus important.


Ce qui est vraiment important est de saisir l’occasion de découvrir une autre vision des choses pour être à même de penser différemment.  

À quoi servait l’école à l’origine

Lorsque l’on s’intéresse aux raisons de la création de l’école moderne, on s’aperçoit que ses origines remontent à l’air industriel.
À l’époque, la société avait besoin de créer des employés et des ouvriers sachant parfaitement lire et écrire pour assurer les tâches avec suffisamment d’autonomie sans remettre en cause l’autorité.

Des ouvriers pas très heureux
Si vous trouvez une image avec des ouvriers heureux, je suis preneur !

Vous ne me croyez pas ?

Prenons la situation suivante :

  1. une sonnerie retentit
  2. des dizaines de personnes en uniforme rentrent alignées
  3. ces personnes s’installent pour assurer leur poste
  4. un supérieur passe de poste en poste, il distribue des fiches qui seront les ordres du jour à exécuter
  5. le supérieur donne oralement des instructions complémentaires
  6. les personnes s’exécutent
  7. quoi que, il y en a une qui est en train de regarder les oiseaux chanter au lieu d’assurer son poste
  8. le supérieur le remarque et lui demande de récupérer ses affaires et sortir, il ne faudrait pas qu’il dissipe les autres personnes
  9. une nouvelle sonnerie retentit
  10. les personnes quittent leur poste, ils ont fini leur journée

Bien maintenant, voyez-vous une différence entre un ouvrier qui irait accomplir son poste en usine et un élève qui passerait un examen ?

Fermons cette parenthèse et concentrons-nous sur les premiers objectifs de l’école

Comme je vous l’ai dit, les origines de l’école avaient pour but de permettre à des personnes de savoir lire et écrire, car c’était une compétence obligatoire à l’époque… et même encore aujourd’hui !

Si les résultats des dernières années ne sont pas très rassurants (voir ci-dessous), il n’en reste pas moins qu’en un siècle d’existence, l’école moderne à « relativement » bien tenu le cap avec 72% des enfants de CM1 ayant un « assez bon niveau de français » en 2016.

Classement du niveau en français des CM1 à l'école
Évaluation internationale des élèves de CM1 en compréhension de l’écrit

Note aux lecteurs :
J’avoue que je ne m’attendais pas à trouver des chiffres aussi bas lorsque j’ai décidé de créer l’article.
Je dis aussi bas, car je n’imaginais même pas que le niveau intermédiaire soit en dessous de 90% .

À l’heure où j’écris ces lignes, il n’existe pas de rapports PIRLS plus récents.
Je ne peux donc pas confirmer ou infirmer que le niveau « intermédiaire  » est pu encore baissé ces dernières années pour descendre en dessous des 70%…

Mais comme vous allez le voir par la suite, ce n’est que le sommet de l’iceberg…

L’école sera toujours en retard sur son temps

Un minion
Les minions ne sont pas encore aux programmes scolaires !

Si je ne nie pas que la lecture et l’écriture sont des notions importantes, il est plus intéressant de s’intéresser au fait que l’école est et sera toujours en retard sur son temps.

Mais comment pourrait-il en être autrement ?
On ne peut pas enseigner quelque chose qui n’existe pas encore c’est un fait.

Mais combien de temps met l’école pour rattraper son retard ?
Est-ce que l’école de 2019 est si différente de l’école de 1989 ?

Car c’est là le vrai problème de fond, combien d’années met l’école pour son retard sur un monde qui évolue de plus en plus vite ?

Je vais vous donner un exemple très simple.

Je me souviens de l’époque où j’étais à l’école primaire (oui c’était il y a déjà quelques années 😅) !

Il n'y a pas si longtemps l'informatique n'était pas prévu à l'école
Et non ce n’est toujours pas moi !

L’école a reçu un ordinateur 5 ans après qu’il y en ait eu un chez moi.
Nous étions 20 enfants pour un ordinateur ce qui est juste inimaginable aujourd’hui.

Mais le plus drôle est que l’ordinateur n’était pas prévu au programme scolaire !
Ce qui veut dire que les enfants qui n’avaient pas d’ordinateur chez eux ne savaient toujours pas s’en servir en sortant de l’école…

Heureusement pour mes camarades de classe, je pense qu’ils ont tous aujourd’hui rattrapé leur retard.
Permettant de leur éviter de subir « la fracture numérique » qui est notre équivalent moderne de l’illettrisme.

Ayons une pensée pour nos grands-parents qui n’ont pas tous réussi à rattraper leur retard.
Car ils vivent aujourd’hui dans la même difficulté que nos ancêtres lorsque leurs enfants savaient lire et eux non.

Néanmoins, je pense qu’à ce jour, et avec la démocratisation des smartphones, le problème de la fracture numérique est réglé pour les futures générations.

Les enfants sont attirés par la lumière des écrans comme les insectes
Les enfants sont comme les insectes… toujours attirés par la lumière !

Le problème de la fracture linguistique

Il y a de fortes chances que vous sachiez déjà qu’un enfant doit apprendre une nouvelle langue le plus tôt possible.
Et bien pour être plus précis, les scientifiques savent depuis longtemps que l’âge idéal pour apprendre une langue commence vers les 5 ans et se termine vers les 7 ans.

Si on revient à mon expérience de l’école primaire, peut-être serez-vous surpris d’apprendre que je n’y ai jamais eu aucun cours d’anglais.
Comme beaucoup, j’ai eu mon premier cours d’anglais en 6e à 11 ans soit 4 ans après la fin de l’âge recommandé !

Serait-ce donc par pure coïncidence que j’ai un niveau d’anglais aussi moyen ??

Vous vous demandez peut-être qu’en est-il de nos jours ?

Apprendre le dictionnaire d'anglais
En voilà une personne courageuse !

Sachez que l’anglais fait partie du programme de primaire depuis 2002.
C’est une très bonne nouvelle pour les nouvelles générations !

Mais… car il y a un mais…vous serez certainement déçu de découvrir comme moi que l’anglais est recommandé au programme à partir du CE1…
Or en CE1, les enfants ont généralement entre 7 et 8 ans !
Si vous êtes optimistes, vous verrez le verre à moitié plein en disant que l’école a su se moderniser et faire un effort…

Pour ma part, je suis prêt à excuser l’école d’avoir un temps de latence pour enseigner les nouvelles technologies.
Mais il n’est plus excusable à notre époque que des enfants sortent avec un niveau d’anglais aussi bas alors que l’on sait déjà ce qu’il faut faire pour maximiser leur apprentissage.

Le problème est-il seulement franco-français ?

Théoriquement, il serait possible de partir sur deux hypothèses :

  1. Les Français sont une catégorie d’humain à part avec une très faible capacité à apprendre l’anglais
  2. L’anglais est seulement mal enseigné en France

Vous vous en doutez, il semblerait que cela soit plutôt la réponse 2.
Car on sait depuis de nombreuses années que la France est un des plus mauvais élèves en anglais en Europe.
Au niveau mondial, la France est même classée 35e en 2018 soit un niveau d’anglais « moyen » parmi les « moyen ».

Ne serait-il pas juste de dire que l’école crée encore aujourd’hui des « illettrés » de l’anglais ?

C’est pourquoi je n’avais pas hésité à parler d’une « fracture linguistique » en France dans mon précédent article :

Le problème de l’apprentissage généralisé

Je pense que je ne vous cache rien en vous disant qu’il y a des gauchers et des droitiers.

Mais peut-être ne savez-vous pas qu’à une époque on forçait les gauchers à écrire de la main droite ?
Peut-être même l’avez-vous vécu ?
Ce qui n’a pas de sens, nous sommes tous différents et c’est ce qui je crois fais notre force.

Peut-être vous êtes vous déjà rendu compte que des personnes retenaient mieux à l’oral ou à l’écrit.
C’est ce qu’on appelle des profils d’apprentissage.
Mais saviez-vous qu’en réalité, il en existe plus que deux ?

Les singes de la sagesse
Les singes de la sagesse

Le visuel

Essentiellement porté sur la vue, il apprend en écrivant, faisant des schémas, des fiches récapitulatives…

L’auditif

Essentiellement porté sur l’ouïe, il apprend en écoutant, répétant à haute voie…

Le kinesthésique

Essentiellement porté sur ses sensations (une odeur, un goût, une émotion…), il doit vivre le moment.
À noter que le profil kinesthésique peut être spécialisé en olfactif, gustatif et kinesthésique (uniquement le touché dans ce cas).

Personnellement, je pense que l’école favorise uniquement les profils visuels et auditifs.
Si on regarde le verre à moitié plein, on peut déjà se féliciter que 2/3 des profils soient représentés !

Mais est-ce que l’on vous a déjà conseillé d’apprendre de telle ou telle manière par rapport à votre ou vos profils dominants ?

Heureusement, nous finissons tous par découvrir avec le temps, ce qui nous convient le mieux.
Peut-être même que cela a été inconscient chez vous, car l’avez-vous découvert naturellement et ne vous étiez jamais posé la question.

Mais que de gâchis de compétences ! Que de temps perdu !
Imaginez l’impact que cela aurait pu avoir sur votre vie si un enseignant vous avait expliqué dès votre plus jeune âge comment vous reteniez le mieux…
N’auriez-vous pas pu devenir une meilleure version de vous-même ?

Critique de l'école
L’illustration parfaite de cette partie de l’article !

Existe-t-il déjà des méthodes qui favorisent l’apprentissage ?

Avec une science qui évolue de plus en plus vite, il est légitime de se demander si des études scientifiques n’ont pas permis de déterminer s’il existait des méthodes qui permettraient de favoriser l’apprentissage.

Et bien la réponse est oui.
Et l’armée est peut-être même le premier contributeur.
Ce qui est logique, l’armée a financé des centaines voir peut-être des milliers d’études pour trouver des méthodes qui permettraient aux soldats de se former plus rapidement et plus efficacement (mais c’est confidentiel 🤫 !).

Pour autant, je ne dis pas que ce que je vais vous présenter a été financé par l’armée, d’une part je n’ai aucun moyen de le savoir et d’autre part ça n’a pas d’importance du moment que les méthodes marchent.

La gamification

Utiliser la gamification à l'école
Champion !!!!

Le principe est très simple et utilisé dans tous les jeux modernes.
C’est le mélange :

  • du principe de la carotte, en donnant envie à quelqu’un de faire quelque chose qu’il en soit conscient ou non
  • de la récompense, en félicitant ou en donnant une récompense virtuelle en cas de réussite
  • de la satisfaction, en s’autographiant d’avoir réussi à franchir une étape

Cette méthode est de plus en plus utilisée en dehors de l’école.
C’est le cas par exemple dans l’application Duolingo dont je parlais déjà dans mon article « Comment apprendre une langue en 5 min par jour ? » .

Mais en réalité l’école utilise depuis des années le principe de la gamification.
Peut-être même avant que le principe ait été clairement établi.

N’avez-vous jamais entendu parler de « gagner une image » ?

Gagner une image à l'école
On savait y faire en design autrefois !

Le principe est très simple, lorsqu’un enfant réussit une activité, il est félicité en gagnant un « bon point ».
Et lorsqu’il a assez de points, il gagne une image.

Vous l’aurez compris, l’image est la carotte et comme l’enfant aimerait l’avoir, il est « plus motivé ».
Ainsi plus il gagne de points et plus il est motivé d’avoir l’image !
Et finalement l’enfant est alors tout fier de dire à ses parents qu’il a eu des points voir même a réussi à avoir la fameuse image.

Étant donné que c’est l’une des méthodes les plus efficaces pour motiver une personne, il est vraiment dommage qu’il n’y ait pas une réflexion pour l’utiliser de façon plus poussée à l’école.

J’exagère à moitié en vous disant qu’au vu du nombre d’enfants qui joue au jeu Fornite, dire que le premier de chaque trimestre pourrait avoir un costume virtuel gratuit pourrait en motiver plus d’un à s’investir à l’école.

Méthode de la répétition espacée

Utiliser la répétition espacée à l'école
Rébarbatif, mais efficace !

Là encore, le principe est très simple et vous en connaissez certainement déjà les bases.
Il a été prouvé qu’il vaut mieux :

  1. Apprendre régulièrement sur une courte durée que une fois sur une longue durée
  2. Réviser pour ne pas oublier quelque chose dont on ne se sert pas souvent

Par exemple, il vaut mieux apprendre l’anglais 15min par jour que 1h par semaine…

Tout simplement parce que c’est comme cela que fonctionne notre mémoire à long terme !
C’est ce que je vous présentais déjà en détail dans mon article «Comment apprendre une langue en 5 min par jour ?» concernant l’application Mosalingua.

Cette méthode est selon moi la plus importante, la seule qu’il faudrait retenir de cet article et appliquer dans la vie de tous les jours.
Malheureusement, son utilisation n’est pas obligatoire à l’école.
C’est au bon vouloir des enseignants qui feront un rappel « s’ils pensent que c’est nécessaire » et pas parce qu’il a été prouvé scientifiquement que c’est nécessaire…

Que peut-on faire à notre niveau ?

Il m’aura fallu du temps pour comprendre (et encore j’ai à peine 30 ans) qu’il est très facile de critiquer le système, mais qu’il est très difficile, voire impossible, de le changer soi-même.

Alors plutôt que de perdre de l’énergie à se plaindre sans rien pouvoir changer, regardons plutôt ce que l’on peut faire à notre niveau pour améliorer notre vie et celle de ceux qui voudront bien nous écouter.

Ce que j’espère déjà pouvoir faire pour toi lecteur au travers de mes articles 😊 !

Tout est déjà à porter de main

Je pense ne prendre aucun risque en vous disant qu’il existe aujourd’hui des livres, des vidéos, des podcasts, des cours en ligne ou des applications pour apprendre à peu près n’importe quoi.

Toutes les connaissances sont sur internet
Accédez à toutes les connaissances en un clic !

Et c’est bien grâce à ça que vous pouvez me lire aujourd’hui !
Prenons donc mon cas en exemple 😉 !

  1. Je ne savais pas faire un blog
  2. J’ai dû chercher des solutions pour mes fautes d’orthographe
  3. J’ai dû apprendre et approfondir mes connaissances pour rédiger mes articles

Et tout ça, j’ai pu y arriver assez facilement grâce à des contenus gratuits et payants sur Internet !

Pas convaincu ?

Prenons par exemple le cas du site Openclassrooms qui est en bonne partie gratuit.

Le site du zéro ou l'école numérique pour tout apprendre en commençant à zéro
Que de souvenirs…

Il était appelé autrefois le « site du zéro » parce qu’on y apprenait tout de zéro.
Et je regrette qu’il ait changé de nom, car aujourd’hui plus que jamais le site ne nous a autant permis de partir d’apprendre des choses en partant de zéro.

En effet, le site a tellement évolué ces 20 dernières années qu’on peut maintenant y apprendre les bases de

  • La bureautique
  • L’informatique
  • L’entrepreneuriat
  • La comptabilité
  • Les ressources humaines
  • La gestion de projet

Une vraie référence pour débuter sur énormément de domaines, peut-être même celui qui vous tient à cœur !

À noter que le site offre maintenant la possibilité de payer pour avoir un coach qui vous aidera à valider une formation.

La riposte s’organise déjà pour « compléter » l’école

Je vous ai parlé d’Openclassrooms mais sachez qu’il est loin d’être le seul à pouvoir vous aider à compléter l’école !

Anki, un logiciel utilisant la répétition espacée
Fini les trous de mémoire !

Anki

Je vous ai dit que la répétition espacée était sans doute ce qu’il y avait de plus important à retenir dans cet article.
Aussi sachez qu’il existe des applications comme Anki qui ont pour but de vous aider à créer vos propres fiches de révisions.

Une fois que vous avez créé vos fiches, l’application se charge de vous les rappeler selon la méthode de la répétition espacée.
Parfait pour un examen mais aussi pour apprendre quelque chose de nouveau !

Note aux lecteurs :
Anki fonctionne très bien, mais elle est loin d’être la plus belle des applications.
N’hésitez pas à chercher un concurrent plus agréable à la vue 😉 !

digiSchool, une école alternative en ligne
Une bonne opportunité pour réviser vos examens !

digiSchool

Le site digiSchool a pour objectif de compléter le système éducatif pour aider les étudiants à réussir à valider leur diplôme ou leur concours.
On y trouve de la documentation mais aussi des quizz et des exercices pour passer le brevet, le BAC, le Code de la route, etc.

superCODE, une école en ligne pour apprendre le code
digiSchool est une suite de sites web spécialisés

Ayant déjà le code je n’ai pas testé le site codedelaroute.fr de digiSchool (aussi appelé super CODE).
Mais il serait déjà une référence pour apprendre en ligne à passer le Code de la route !

Attention toutefois le site n’est pas 100% gratuit.
Certains contenus ou fonctionnalités peuvent requérir un abonnement.

Udacity, une université 100% en ligne
L’université 100% en ligne

Udacity

Le site web Udacity veut être la première université en ligne.

Une partie du contenu de l’université est gratuite.
Pour le reste et notamment pour obtenir des « Nanodegree » ou « Nano diplôme », il est nécessaire de passer par un abonnement mensuel à 200$/mois.

Ce qui est assez peu cher quand on sait qu’une université aux États-Unis coûte plusieurs dizaines de milliers de dollars.
Mais le plus intéressant, est que Udacity rembourse rétroactivement une partie des inscriptions à tous celles et ceux validant un « Nanodegree »

Pour autant, Udacity n’est pas encore totalement reconnu comme une « vraie » université.
Ce qui fait que ses « Nano diplôme » ne sont pas forcément reconnus à leur juste titre.

Mais Udacity a conscience de ce problème.
Et l’entreprise a établi des partenariats pour faciliter l’embauche de ses étudiants.
Notamment chez des partenaires de premier ordre comme Amazon, Facebook ou Google…

Khan Academy, une école gratuite pour tous
L’école gratuite pour tous !

Khan academy

Le site Khan academy a lui aussi pour objectif d’accompagner les étudiants mais il est 100% gratuit et 100% sans pub !
Car c’est une organisation à but non lucratif qui vit des dons (comme Wikipedia).

Le site propose des leçons et des tutoriels pour apprendre les mathématiques, l’informatique, la finance, la physique, l’histoire… et même des matières « moins courantes » comme l’astronomie ou l’art pictural.

Néanmoins, la version française est pour l’instant plutôt limitée.
Elle ne dispose pas d’un aussi grand éventail de matières que la version anglaise.
Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des cours par cycle scolaire ou par filière au BAC.

Mais ce qui démarque le plus Khan academy est qu’il propose aux enseignants de mettre en place un suivi de leurs étudiants.
C’est une mine d’or d’informations qui permet aux enseignants de connaître les difficultés de leur classe.
Ainsi, ils peuvent prendre en compte toutes ces informations pour adapter leurs cours ou leurs révisions.
Mais surtout, cela permet d’apporter un suivi personnalisé à chaque étudiant !

Brillant

BRILLIANT, ou comment trouver des personnes brillantes qui ne sont pas forcément à l'école
Vous aussi devenez brillant !

Le site Brilliant permet lui aussi d’accompagner les étudiants mais seulement dans les matières scientifiques.

Lui aussi est uniquement disponible en anglais et je sais que cela en refroidira plus d’un…
Mais vous imaginez bien que si je vous en parle, c’est qu’il a quelque chose de spécifique 😉 !

En effet, c’est aussi le seul site qui vous propose d’aller loin, très très loin dans les matières scientifiques sans se limiter à un niveau « scolaire ».
Car outre l’apprentissage, le but de Brillant est d’identifier les personnes les plus « brillantes » dans un domaine.
Autrement dit, le site sert à identifier des « Einstein en herbe » pour éviter que leurs talents soient perdus dans la nature.

Ce qui a entre autres permis à des dizaines d’enfants défavorisés ou vivants dans le tiers monde à obtenir une bourse d’études dans de prestigieuses universités.

Ne pourrions-nous donc pas dire que l’école est en crise ?

L'école du 21e siècle
Bienvenue dans l’école du 21e siècle

En vérité, l’école n’est pas en crise, elle est en pleine révolution !
C’est uniquement le système scolaire « classique » qui est en crise. 
Car il est en train de perdre une guerre dont il n’a même pas conscience !

En effet, l’enseignement alternatif est en pleine explosion.
Il est plus moderne, plus adapté et disponible sur demande.
Mais surtout, il vous permet d’apprendre des matières qui n’existeront peut-être jamais à l’école !

Prenons un exemple qui va peut-être vous faire rire

Il n'y a pas d'école pour apprendre certains métiers
En 2005 le métier de YouTuber n’existait pas

Pensez-vous qu’il existera un jour à côté des lycées agricoles, des lycées YouTubers ?

Dis comme ça, cela peut être drôle.
Mais quand on sait que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore, il n’y a pas de quoi rire.
D’autant que des personnes vivent déjà du métier de YouTuber !

Pour ma part, je ne pense pas que le système scolaire « classique » soit prêt pour une bonne partie des métiers de demain.
Quand on sait que des « nouveaux » métiers, comme YouTuber, existent depuis plus de 10 ans et qu’on ne trouve aucune école officielle pour les enseigner…

Après la faute ne vient pas de l’école, notre génération n’a pas encore intégré que des métiers comme YouTuber puissent être des métiers « sérieux » .
Au mieux, beaucoup de personnes considéreront ça comme un hobby potentiellement rémunérateur.

Pourtant, lorsque l’on regarde en dehors du système scolaire, il existe déjà des milliers de façons pour vous apprendre à devenir YouTuber.
C’est pour ça qu’il existe des milliers de formations gratuites, par exemple sur YouTube…
Mais aussi des milliers de formations payantes !

Peut-être vous proposerais-je même un jour la mienne 😎 !?!

Un petit mot pour la fin

N’hésitez pas à saisir cette chance que les précédentes générations n’ont pas eu.
Vous avez la chance de combler toutes vos lacunes, qu’elles soient ou non d’origines scolaires.

Alors, formez-vous sur tout ce qui vous tient à cœur !
Car vous avez toutes les cartes en main pour créer votre futur et atteindre votre liberté.


Inscrivez-vous

Restez informé des dernières nouveautés avec

notre newsletter !

0 Partages

Soyez le premier à commenter