Pourquoi devriez-vous utiliser le navigateur Brave ?

Pourquoi devriez-vous utiliser le navigateur Brave ?

Qu’est-ce que le navigateur Brave en quelques mots ?

Brave est un navigateur basé sur Chromium, la partie open source de Chrome.
Il est disponible sur Windows, macOS, Linux, Android et iOS.

Il a été créé en 2016 et il a deux principaux objectifs :

  • Être respectueux de notre vie privée
  • Améliorer notre navigation en éliminant « les mauvais usages » de publicité

Comment ai-je découvert le navigateur Brave ?

En réalité tout bêtement, je n’en avais jamais entendu parler auparavant.
Un jour, j’ai eu la fâcheuse découverte que Chrome m’ait désactivé toutes mes extensions de protection de vie privée.
Je trouvais assez gros comme coïncidence que seul ce type d’extension ait été désactivé…

Plutôt remonté contre Google, j’ai voulu chercher pourquoi c’était arrivé et si je pouvais l’empêcher (juste pour infos je n’ai rien trouvé …).
C’est là que je suis tombé par hasard sur un article sur Brave.
Étant curieux, j’ai creusé le sujet et j’ai testé le produit, car je pense que c’est la meilleure façon de se faire un avis.
Comme j’ai trouvé qu’il y avait plus de positifs que de négatifs, il est encore aujourd’hui mon principal navigateur !

Comment le navigateur Brave protège notre vie privée ?

Lorsque l’on utilise un navigateur classique (comme Chrome ou Firefox), nous n’avons que deux moyens de nous protéger :

  1. Se mettre en mode privée
  2. Ajouter des extensions pour protéger notre vie privée

Avec Brave, la protection de la vie privée est incluse par défaut dans le navigateur vous n’avez pas besoin d’ajouter des extensions pour ça.
Mais si vous y tenez vraiment c’est possible d’ajouter celles de Chrome (c’est possible, car rappelez-vous, Brave est construit sur la même base !).

Brave permet donc pas défaut d’éviter que vous soyez traqué.
Par exemple, pour ne citer qu’eux , par Google ou Facebook.
À noter qu’il est possible de paramétrer Brave pour désactiver cette protection.

De plus, Brave est associé par défaut avec le moteur de recherche Qwant qui lui-même a pour objectif de respecter votre vie privée.
Personnellement, je ne vous cacherai pas que j’ai décidé de continuer de vendre mon âme à Google.
Car j’estime qu’il n’y a rien de mieux pour avoir des recherches rapides et de qualités.
Ma vie privée est importante, mais mon temps tout autant !

Comme ses concurrents, Brave dispose également d’un mode privé.

Il permet de ne rien enregistrer durant votre navigation.
Mais il va encore plus loin en proposant nativement un mode privé qui passe par le réseau Tor.
Si vous ne connaissez pas Tor, on va dire pour simplifier que vous passez par des intermédiaires qui vont aller sur Internet à votre place.
Ce qui rend théoriquement très difficile de savoir que c’était vous à l’origine !

Même si j’étais convaincu de ne pas en avoir besoin, j’ai voulu tester ce mode privé avec Tor pour me faire ma propre opinion.
Premier constat… je n’en ai pas besoin 🙂 !
Mais plus sérieusement, ce qui m’a rebuté est :

  1. La lenteur induite par l’utilisation de Tor, un vrai retour aux premières heures d’Internet
  2. La plupart des sites cherchent directement à vérifier si nous ne sommes pas un robot… ce qui est logique comme nous sommes des milliers à passer par le même intermédiaire !

On ne va pas se mentir, peu d’entre nous auront l’usage de cette option.
Mais elle a le mérite d’exister.

Pourquoi le navigateur Brave peut améliorer notre navigation ?

En plus de bloquer les traqueurs, Brave intègre nativement un bloqueur de publicité.
Plus besoin d’installer Adblocks, il est nativement intégré ! 

De plus, Brave désactive par défaut la lecture de musiques ou de vidéos sur les sites.
Il nous permet donc d’éviter de vous faire agresser par des milliers de publicités et vidéos lorsqu’on arrive sur un site.
Ce qui est déjà très agréable !

Mais en plus, il nous évite d’attendre que les sites finissent de charger des pubs et des vidéos dont on n’a rien à faire.
Ce qui permet de gagner quelques secondes à l’ouverture de chaque site, secondes qui deviendront des minutes puis des heures d’économiser !

Et vous aurez le plaisir de découvrir sur l’écran d’accueil de Brave tout ce qu’il a bloqué pour vous.
Mais surtout, le temps qu’ils estiment vous avoir fait gagner.
Voyez plutôt ce qu’il en est sur mon PC fixe.

Page d'accueil du navigateur Brave
Déjà 34 minutes d’économiser !
Paramètres rapides du navigateur Brave
Brave peut être désactivé à tout moment

À noter que l’on peut désactiver tous les blocages d’un site à tout moment et très facilement en décochant le bouton « Protections » accessible en cliquant sur le logo du navigateur Brave à droite de l’URL (voir image ci-contre). 

Il est également possible d’ajuster le niveau des protections pour les publicités, les vidéos, les traqueurs dans les paramétrages. 

Comment être payé pour utiliser le navigateur Brave ?

En plus de révolutionner notre navigation, Brave propose de nous rémunérer si nous l’autorisons à afficher des publicités.

À contre-pied avec ce qui se fait aujourd’hui, il part du principe qu’il est normal de nous dédommager si nous décidons de recevoir des publicités.
Pour se faire, nous touchons des « Basic Attention Token » (BAT), sa propre cryptomonnaie, pour chaque publicité vue. 
Que l’on soit d’accord, le BAT ne vaut pratiquement rien aujourd’hui, environ 0,22€/BAT pendant l’écriture de l’article.

Cours du Basic Attention Token du navigateur Brave

À l’heure où j’écris cet article, 1 BAT vaut environ 0,24$, soit environ 0,22€.

Pour vous donner un ordre d’idée, j’ai eu une cinquante de BAT en 2 mois.
Mon but n’est pas de vous vendre inutilement du rêve, mais imaginez ce qui se passerait si le BAT passait à 1€, 2€, 10€, 100€ !
Restons pessimistes, disons qu’il passe un jour à 2€, cela veut dire que les 50 BATs que j’ai gagnés en 2 mois vaudront 100€ !

J’imagine que vous vous dites peut-être « il est bien gentil, mais moi je n’ai pas envie d’être envahi de publicité toutes les 10 secondes … ».

Cette pensée est légitime, j’aurais eu la même à votre place !

Notification publicitaire du navigateur Brave
Les publicités sont vraiment discrètes

Sachez que j’ai vraiment en horreur les publicités, que cela soit sur la télévision, les sites, Facebook… c’est vraiment quelque chose qui m’insupporte.
Pour autant, celles du navigateur Brave passent toutes seules, je ne me sens vraiment pas agressé donc je les laisse.

Car elles sont vraiment très peu intrusives.
Par exemple, si vous les activez sur Windows 10, vous aurez le droit aux notifications ci-contre.
Personnellement, je les ai même testés sur mon smartphone Android, un Xiaomi Mi9, et je reçois des notifications Android classiques, sans ralentissement et sans erreur.
Rien de très agressif en somme.

À noter que les publicités n’apparaissent que :

  1. si vous les avez autorisées (0 ou 5 maximum par heures)
  2. si le navigateur est ouvert
  3. s’il y a des publicités en ce moment

À vous de voir ensuite, combien de publicité vous souhaitez voir en une heure.

En ce qui me concerne, j’ai mis le maximum (5 par heure) sur chacun de mes appareils, car cela ne me gêne pas.
Car en vérité, Brave affiche rarement 5 publicités par heure.

Je pense qu’il n’y a pas encore assez de personnes qui payent Brave pour afficher leur publicité.
Ce qui fait que Brave n’a pas assez d’annonces pour en afficher 5 par heures.
Mais comme dit précédemment, cela ne m’a pas empêché de gagner 50 BATs en 2 mois…

Sachez qu’il existe aussi une autre façon de gagner des BATs.

Il vous suffit de faire découvrir le navigateur Brave à d’autres personnes.
L’offre de parrainage évolue régulièrement, mais sachez qu’à l’heure où j’écris ces lignes Brave propose de reverser l’équivalent de 5$ en BAT pour chaque installation.

Je ne connais pas votre état d’esprit avec l’argent.
Mais de mon point de vue c’est l’une des rares occasions où vous pourrez aider vos amis, votre famille ou vos collègues et être payé pour ça !
Personnellement j’ai ma femme et l’un de mes meilleurs amis qui utilisent Brave et en sont très contents.
Cela a bien plus de valeur pour moi que l’équivalent des 10$ que j’ai pu recevoir en BAT.

Comment Brave nous permet de financer les créateurs de contenus ?

Peut-être êtes-vous fan d’un site d’information ? D’un blog ? D’un artiste sur YouTube ou Twitch ?
Et bien si votre créateur favori est rattaché à Brave, vous pouvez faire don de vos BATs (ou en acheter) pour l’aider à développer son activité.

Je sais que cela choquera certains d’entre vous de faire un don pour du contenu gratuit.
Pour autant, pensez à tous les jeunes artistes qui ont du mal à se lancer ou à s’équiper correctement.
Si vous aimez ce qu’ils proposent, pourquoi ne pas les aider à améliorer leur contenu ?

Par exemple, ne serait-il pas agréable d’aider un jeune humoriste qui vous fait énormément rire à changer son micro grésillant ?
Car finalement, vous aussi allez profiter de son nouveau micro puisque son futur contenu sera de meilleure qualité !

Fermons cette parenthèse et regardons comment il est possible de faire un don.

Compte rendu du portefeuille du navigateur Brave
Pensez Liberté est bien validé par Brave

Avant toute chose, il va falloir vérifier que Brave connaisse le créateur de contenu.
C’est logique, sinon cela serait comme demander à la poste d’envoyer un don sans leur donner l’adresse du destinataire.

Pour vérifier, il faut aller sur le site ou l’adresse du compte du créateur de contenu.
Ensuite, il suffit de cliquer sur le logo du BAT.
C’est le logo en forme de triangle à droite du logo de Brave qui est lui-même à droite de la barre d’URL.

Au milieu, Brave vous informera s’il connait ou non le créateur.
À l’heure actuelle, cela se présente sous la forme d’une coche sous le nom/l’adresse du créateur de contenu.
Il ne vous restera plus qu’à « envoyer une contribution » si vous le souhaitez.

Vous aussi êtes un créateur de contenu ?

Si c’est le cas, vous pouvez rattacher votre site, votre blog, votre compte YouTube ou votre compte Twitch à Brave.
Vous pourrez ainsi recevoir des dons sous la forme de BATs qui vous permettront, je l’espère, de rendre la pareille à vos fans en améliorant votre contenu.
Si cela vous intéresse, il vous faut tout simplement créer un compte à cette adresse.

Comment savoir combien j’ai de BATs ?

Tout en haut de l’image précédente, vous pourrez voir votre « portefeuille » et donc combien de BATs sont stockés sur votre navigateur.
J’ai bien dit « sur votre navigateur », vous aurez un compte différent pour chaque ordinateur et smartphone.
Vous pouvez voir que j’ai 0.1 BAT et non pas 50 BATs comme dit plus haut.
Tout simplement parce que j’ai transféré les BATs de mon navigateur vers le portefeuille de pensezliberte.com

Pourquoi le navigateur Brave ne serait-il pas fait pour vous ?

En réalité, lorsque j’ai songé à vous écrire cet article, Brave avait bien quelques points noirs.
Mais ils ont été corrigés depuis, ce qui me dérange un peu pour vous donner un avis le moins subjectif possible…
Pour autant, il reste bien un petit problème dont je peux vous parler !

Il m’est quelques fois arrivé de me retrouver bloqué sur un site parce qu’un bouton était bloqué par Brave.
Ce qui en soi, est un cas assez classique.
Vous l’avez très certainement déjà rencontré si vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités.

Imaginez que vous venez de passer une bonne dizaine de minutes à remplir un formulaire.
Et vous découvrez que vous n’arrivez pas à valider ce formulaire car le bouton de validation ne marche pas.
Il ne vous reste alors plus qu’une solution, désactiver la protection du navigateur Brave sur ce site.
Et là, vous êtes parcourus d’une sueur froide…
Car vous vous rendez compte qu’en le faisant cela va entraîner un rafraîchissement de la page.
Qui peut avoir deux conséquences :

  1. Le site est récent et il se souviendra de toutes vos saisies
  2. Le site est ancien et il ne reste plus qu’à tout recommencer…

Comme dit précédemment, ce n’est pas un problème inhérent à Brave donc peut-on vraiment le lui reprocher ?

Par où commencer pour télécharger Brave ?

Peut-être vous ai-je convaincu d’utiliser Brave ?
Ou êtes-vous tout simplement curieux de le tester pour vous faire votre propre avis ?

Pour récupérer le navigateur Brave c’est très simple.
À l’heure où j’écris ces lignes, il vous suffit de suivre ce lien.
Puis de cliquer sur « DOWNLOAD BRAVE « .
Le site va détecter si vous êtes sur Windows, macOS, Linux, Android et iOS.
Et vous serez automatiquement redirigé sur la bonne page pour lancer l’installation.


Inscrivez-vous

Restez informé des dernières nouveautés avec

notre newsletter !

0 Partages

Soyez le premier à commenter