[Podcast] Épisode 1 – L’élément déclencheur

Ressources :

Définition du « Feu sacré »
TheFamily
Oussama Ammar
Koudetat
YouTube Startupfood
Vidéo sur les muses
Timothy Ferries
La semaine de 4 heures

Retranscription :

Bonjour à toi penseur de liberté,

Aujourd’hui je vais te parler du point que je pense être le plus primordial pour atteindre tes objectifs.
Je veux tout simplement te parler de l’élément déclencheur.
Ce déclic, cette chose ou même ces choses qui t’ont peut-être déjà aider à agir ou qui vont t’inspirer à agir très bientôt j’espère.

Si tu suis d’autres contenus que les miens, tu t’apercevras que l’on parle très souvent d’à quel point il est important d’agir, d’oser se lancer pour enfin atteindre ses objectifs.

Mais on insiste très peu sur l’importance du déclic, ce déclic qui va faire qu’à un instant tu n’étais pas prêt et que l’instant d’après tu possèdes le feu sacré, un état d’esprit où tu es prêt à franchir tous les obstacles qui t’éloignent de ton objectif.

Bien entendu, je ne suis pas capable de te dire qu’elle sera ton élément déclencheur mais j’espère que le contenu que je t’offre te permettra au moins de t’orienter dans la bonne direction.

A défaut de pouvoir te donner une solution miracle, je te propose que nous voyons ensemble la série d’événement qui m’ont conduit à te parler aujourd’hui.
Peut-être que mon expérience t’inspira et sera ton propre déclic ?

En vérité, je n’ai pas eu un unique élément déclencheur.
Je ne le savais pas encore à l’époque car je manquai de recul mais j’ai vécu trois événements dans une période de temps très court.
C’est ce cocktail d’événement qui a créé mon propre déclic.

Tout commence début février 2018, cela faisait quelques mois que j’avais changé d’entreprise et de client, et cerise sur le gâteau j’avais eu ce que je considérais comme une belle augmentation de salaire.
Ma relation avec mon client se passait très bien, avec mon employeur également et je trouvais le contenu de ma mission très intéressante.

Comme tu peux le constater, tout semblait très bien aller pour moi.
Et je n’avais pas pour projet de changer quoi que ce soit.

J’étais loin de me douter que quelques mois plus tard, j’aurai un blog et un podcast.
Mais aussi que je ne jouerai pratiquement plus aux jeux vidéo et que j’aurai pris le temps de me former dans des domaines dont j’ignorai encore l’existence.
Et tout ça en gardant mon activité salariale à côté.

Donc nous sommes début février 2018 et je reçois un appel d’un numéro portable inconnu.
Je prends l’appel et je découvre que c’est un ancien collègue qui avait quitté mon ancienne boîte avant moi.
C’était quelqu’un que j’avais perdu de vue, mais que j’appréciais quand nous étions dans la même entreprise.

Nous discutons et il m’indique rapidement qu’il travaille dans une start-up qui recherche des profils comme le mien.
Il me dit qu’il n’avait pas demandé à sa hiérarchie s’il avait leur l’aval.
Il me le précise, car jusqu’à présent sa start-up avait tendance à plutôt suivre une certaine méthode de recrutement.

Mais comme il gardait un très bon souvenir de moi, il était convaincu que j’avais les bonnes compétences pour pouvoir les rejoindre.

Sur le coup, j’ai eu deux sentiments contradictoires :

  • D’un côté, mon égo était très heureux d’entendre que mes compétences m’ouvraient une nouvelle opportunité
  • Et de l’autre, ma raison me disait que c’était malheureusement trop tard, j’étais très bien où je me trouvais

Malgré tout, nous avons convenu que je lui transmets mon CV pour voir ce que cela donnerait, il n’y a jamais de mal à discuter.

En ce moment, tu dois peut-être te demander où je veux en venir et quel est le rapport avec le sujet mais ne t’inquiète pas nous y arrivons.

Je ne le savais pas encore, mais cet appel était mon premier élément déclencheur.
Et Nicolas, si tu écoutes un jour ce podcast je ne te remercierai jamais assez pour ça.
En effet, c’était mon premier déclic, car venant à peine de prendre un nouveau départ professionnel, je ne songeais pas du tout à changer quoi que ce soit aussi vite dans ma vie.

Comme je m’étais engagé à potentiellement rencontrer les fondateurs, j’ai pris l’initiative de me renseigner sur l’entreprise.
Mais aussi et surtout de découvrir ce qu’est une start-up.

Car je savais vaguement que contrairement aux très grandes entreprises dont j’avais l’habitude, une start-up nécessitait une croyance profonde dans la réussite de la vision des fondateurs, mais aussi beaucoup plus de flexibilité et d’agilité pour répondre à son marché.

N’y connaissant donc pratiquement rien, j’ai fait ce que n’importe qui aurait fait.
J’ai demandé les différences à Mr Google.
De là, j’ai fini par tomber sur l’entreprise TheFamily et notamment les vidéos de l’un de ses fondateurs Oussama Ammar.

J’ai été très étonné à l’époque de découvrir des vidéos gratuites à la fois très faciles d’accès, mais aussi très détaillées.
Si un membre de TheFamily tombe sur ce podcast, merci vraiment pour tout ce que vous nous offrez.

Mais si tu n’es pas un membre de TheFamily, que tu n’avais jamais entendu parler d’eux avant ce podcast et que tu intéresses aux start-up ou tout simplement à l’entrepreneuriat, je te conseille d’aller voir leurs vidéos en ligne.
Et notamment leur programme Koudetat contenant des formations gratuites.

Attention toutefois, toutes les vidéos ne sont pas sur Koudetat.
Une bonne partie d’entre elles sont réparties sur différentes chaines YouTube comme Startupfood.

Donc pour revenir à la start-up avec qui j’avais une accroche, cela ne s’est pas fait.
Je n’ai même pas eu d’entretien, car je ne rentrai pas dans leur modèle de recrutement.

Je suis sans doute mal placé pour les critiquer sur ce choix.
Mais je trouve quand même étrange qu’une start-up, qui par définition doit être flexible, soit déjà aussi rigide sur le recrutement.
Alors même que mon ancien collègue m’avait dit qu’elle avait du mal à trouver des profils comme le mien !

Enfin après tout ce n’est pas très grave, car cette opportunité loupée m’a permis d’atteindre mon deuxième déclic.
En effet, comme j’avais vraiment aimé les premières vidéos de TheFamily, je me suis décidé à toutes les écouter pour ma culture générale.
Et aussi parce que je trouve que Oussama Ammar a un vrai charisme en tant qu’orateur.

Ce qui m’a permis entre autres de tomber sur une vidéo expliquant le concept des muses, mon second élément déclencheur.
Si te ne connais pas les muses, disons que certaines personnes ont réussi à créer des entreprises un peu par hasard, parfois sans s’en rendre compte, dans un coup de chance ou grâce à leur intuition.

Et le plus intéressant est qu’elles arrivent à en vivre seulement en y travaillant quelques heures par semaines.
Ces entreprises sont appelées des muses par Timothy Ferries dans la semaine de semaine de 4 heures.

Bien entendu, je ne remets pas en cause tout le travail qui a été fait pour créer ces muses.
Car même les personnes qui ont créé une muse par « coup de chance » se sont souvent mises en condition pour se créer leur opportunité.
Et elles ont été assez intelligentes pour voir ce qui arrivait et penser à s’en saisir.

Si tu n’as pas eu l’occasion de voir cette vidéo sur les muses, je t’invite vraiment à la regarder.
Et si tu as peur de le ne pas la trouver, ne t’inquiète pas je mettrai le lien en ressource.

J’exagère à peine en te disant que le temps d’une vidéo, toute ma vision du monde a été chamboulée. 
Si des personnes ont créé des muses sans faire exprès, pourquoi une personne motivée ne serait-elle pas en mesure de le faire consciemment ?

Suite à ce deuxième déclic, j’ai absolument voulu lire le livre à l’origine de cette notion de muses, la fameuse « semaine de 4h« .

Aussi, nous avons de la chance, car c’est un best-seller, traduit dans de très nombreuses langues dont le français.
Et c’est très facile à se le procurer, par exemple sur Amazon au format Broché, Kindle ou même Audible.

D’ailleurs concernant ce dernier format.
Sache que jusqu’à ce moment je n’avais jamais écouté de livre audio.
Mais ayant vraiment apprécié d’écouter le contenu de TheFamily comme un podcast, j’ai décidé d’expérimenter mon premier livre audio en achetant le livre sur Audible.

Je suis d’accord, expliqué comme ça on dirait que je suis sponsorisé par Amazon pour vendre ses produits.
Mais en faite, ce que je voulais te dire, c’est que j’ai vraiment apprécié écouter des livres audio.
C’est vraiment un format pratique que tu devrais essayer au moins une fois.
Personnellement, je ne sais pas comment j’ai pu vivre sans, car cela m’a permis de découvrir une dizaine de livres en 6 mois alors qu’avant je lisais 2 livres dans l’année.
Et je ne suis pas prêt d’arrêter d’ajouter des livres dans ma bibliothèques.

Pour revenir à notre sujet, écouter « la semaine de 4 heures » a été mon troisième élément déclencheur, et mon déclic final.
Car cela a conforté l’intuition que j’avais eue durant la vidéo sur les muses.

Je venais de trouver mon nouvel objectif de vie, ma mission.
Peut-être pas de me créer une muse.
Mais au moins d’oser me lancer, pour créer quelque chose qui me plait, dont je suis fier et qui me permettra un jour je l’espère de vivre avec.

Cher penseur de liberté, tu viens d’entendre l’histoire de mon élément déclencheur.
Je ne sais pas si elle sera suffisante pour t’aider à oser de te lancer dans tes objectifs, mais au moins j’espère qu’elle t’aura été inspirante.

Sur ce, je te souhaite à bientôt pour un prochain épisode.


Inscrivez-vous

Restez informé des dernières nouveautés avec

notre newsletter !

0 Partages

Soyez le premier à commenter